mercredi 30 avril 2014

Les deux saisons de l'Arctique

Iqaluit au loin, alors qu'on s'en éloigne en motoneige.

Ici, on dit qu'il y a deux saisons: l'hiver et les moustiques.

Les joues rouges, les enfants rentrent de jouer dans la neige et de patauger dans les flaques.
À -3 degré, journée la plus chaude depuis l'automne dernier, la neige fond à vue d'œil.

Les plus optimistes suggèrent que la saison de la motoneige s'étirera au-delà de celle de l'an passée: le 5 juin.

J'ai hésité à coudre un nouvel ensemble d'hiver à mon grand qui pousse comme un champignon.
Puisque les enfants revêtissent généralement leur ensemble à tous les mois de l'année à Iqaluit, j'ai sorti ma machine à coudre, et même améliorer mon modèle.

On dit que nous avons l'heure, les Inuits, eux, ont le temps.
Je suis contente de m'être fait des amis avec qui partager les journées (presque) sans fin.



Couché de soleil, 22h, fin avril.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs