mardi 22 avril 2014

Pâques dans la toundra



2 litres de jus d'orange Tropicana, 12$. Une livre de beurre, 7 $. Un jambon avec os, 30$. Deux mangues fraîches un peu ratatinées, 7$. Deux litres de lait de vache 6,50$. C'est Pâques ou ça ne l'est pas! Dans mon panier festif, les aliments conservent leurs prix habituel, celui d'Iqaluit, encore bien inférieur à ce que paient les habitants des petites communauté au Nord de notre pays.

Mohammed est Somalien. Amir, Perse. Samir, Ontarien. Nicole, Richard et Roger, Québécois. Ce sont nos chauffeurs privés. Presque privés: ils conduisent des taxis à Iqaluit, le moyens de transport collectif. Ils nous ramènent directement à la maison afin de défaire mon épicerie. Taux fixe qu'importe la distance: 6$.
 



Cache-cou et tuque, suivis de lunettes de ski fermant étanchement le joint entre le haut et le bas du visage pour rouler à toute allure sur la baie gelée.

Plein d'essence, plein de grignotines, plein de vêtements chauds.


Des carottes, des patates, des oignons, du céleri. Il n'y a rien qui réconforte mieux qu'une épaisse soupe aux pois lors une journée en plein air.

.

Les chasseurs de phoques se rendent au bout de la glace, là où la mer ne gèle jamais. En ce dernier week-end du festival printanier Toonik Tyme le concours de dépeçage de phoques (lié au savoir traditionnel inuit, le Qaujimajatuqangit) suivra cette quête matinale.

Le soleil est superbe. Mes dispendieuses mitaines de tissus ne suffisent pas, seules les fourrures d'animaux permettent de conserver la chaleur du corps, d'en évacuer l'humidité et de résister aux vents.

Chasse aux œufs de Pâques pour le plaisir des petits.
Chasse aux lagopèdes pour le plaisir des plus grands.Les enfants auront plus de chance que les autres!  

Très motivée au début, le tannage est une tâche exigeante: on doit se tremper les mains dans l'eau salée et pétrir la peau régulièrement, l'odeur du poil mouillé est omniprésente, il y a des poils partout, il faut tendre la peau trempée à -15 degré, enlever les poils collés qui s'accrochent à nos vêtements... Ouf, quelle aventure!  
 
Même au plus profond de l'hiver, les marées travaillent la glace, créant de nouvelles failles et d'immenses blocs de glace. Iqaluit est connu pour ses grandes marées et celles-ci laissent un paysage à en couper le souffle. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs