jeudi 29 mai 2014

Pour l'amour de l'amauti

Les sculptures sont une partie importante de l'économie et de la tradition inuit.


Vous le savez, j'adore les amautiik (c'est le pluriel d'amauti).

J'en ai un 4 :
  • un blanc traditionnel avec les "bavettes" en avant et en arrière possédant la coupe du Nunavik),
  • un brun (acheté au Nunavut, parfaitement ajusté pour les 0-18 mois),
  • un vert (le premier que j'ai fait moi-même, hyper chaud pour les -50°) et
  • un blanc-bleu-rose (de mi-saison que j'ai fait pour ma dernière).

En discutant de porte-bébé avec une amie, j'ai décidé de ressortir mes anciens posts sur le sujet:

Un amou-quoi? Un amauti.
Publié le 26 novembre 2010, sur mon défunt blog www.cynthiadécouvreiqaluit.blogspot.com

Ma plus récente découverte, le porte-bébé traditionnel inuit: l'amauti. Je dois avouer qu'il fait peur: un énorme manteau-poncho avec un large capuchon et le dos élargi pour que le bébé se colle sur le dos de sa maman. Chaud, pour cela, je n'en doute pas une seconde, il y a même de la fourrure de coyote le long de la capuche pour brisé le vent lors des blizzards. Mais comment suis-je supposée mettre mon bébé là dedans, moi? Grâce à technologie d'internet, quelque clic: "amaaq", le terme inuit pour mettre le bébé dans l'Amauti. C'est simple, tu soulèves le bébé au dessus de ta tête, glisses ses pieds le long de ton dos, lève la capuche bien haut pour faire sûr que le bébé glisse bien creux, et voilà! euh...
Essai numéro un: eh bien, elles sont vraiment douées les Inuites, mettre un bébé là dedans. Et c'est sensé être confortable?
Essai numéro deux: Je réussis à mettre le petit, et je fais un aller-retour jusqu'au dépanneur, à moins de 50 mètres de chez moi. Bon, je comprends comment ça marche, surtout, le petit à aimer ça!
Depuis l'essai numéro deux: Génial. Vraiment, génial. Finit l'habillage interminable du bébé en hiver. Une tuque et zoup, dans le manteau avec maman. Si les Québécoises savaient, elles adoreraient l'hiver. C'est là qu'on voit comment un peuple du Nord s'est vraiment adapté à son climat. Confortable, pratique, élégant... génial!
Un amou-quoi? Un amauti.
Enfin, il y a pas de mauvaise température, juste des gens mal habillés.

 

Qu’est-ce qu’un amauti?
Publié le 13 novembre 2012, sur mon défunt blog www.cynthiadécouvreiqaluit.blogspot.comD'après de nombreuses lectures sur le sujet, dont le livre "Amauti, I like my Hood to be full" 
1.    L’amauti est le vêtement qu’utilisait les femmes de l’Arctique, alors que les principaux tissus disponible était les peaux d'animaux. La fourrure de caribou ou de phoque était tournée vers la peau de la femme et du bébé pour les tenir bien au chaud. La fonction première est donc de combler le besoin de se vêtir, car avec ou sans bébé, les femmes le portaient. 
2.   Sa seconde fonction est de protéger le bébé. Traditionnellement, la mère inuite était en constant contact avec son bébé. Elle le portait jusqu’à ce qu’il marche et dormait à ses côtés (dans l’igloo, toute la famille dormait sur la même plateforme, mais le bébé avait une place privilégié collé contre sa maman). L’amauti sert donc à protéger du froid et aussi des éléments.
3. La proximité maman-bébé de l'amauti favorisait l’allaitement (et distançait les naissances) et l’attachement des familles traditionnelles « cousus serrées. »
4.   Une autre fonction encore aujourd’hui très importante de l’amauti, c’est de libérer les mains de la femme. Ce porte-bébé sert au transport du bébé et à donner la liberté à la femme de continuer ses activités quotidiennes. L’amauti d’hiver comme celui d’été (ou d’intérieur) sont très présent dans le quotidien des femmes et je n’ai encore rencontré aucune mère inuite n’utilisant pas d’amauti.

5.   Enfin, comme certaine société ont leurs traditionnelles ceintures fléchées, l’amauti fait partie de l’identité, de la culture inuite. Pour eux, c’est un symbole important et respecté.

Note:
Pour celle qui aimerait s’en procurer un, je suggère de faire affaire directement avec des Inuites, soit en affichant votre demande sur le site le réseau Iqaluit sell/swap de Facebook ou avec Suzie de Yellowknife sur www.amautibaby.com
MERCI DE RESPECTER LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DES INUITS
(c'est pour ce soucis de respect de la tradition que la vente de patron d'amauti est interdite.)
Pour mieux comprendre ce thème, on lit la section "informations" sur le site web Amauti Baby :
"The amauti pattern belongs to all Inuit women. Due to the sensitive nature of the amauti pattern, I do not give patterns away. It's important to me to keep the amauti pattern protected within the Inuit culture.

Inuit are concerned that their artistic creations and cultural heritage is being misappropriated by non-Inuit. These activities are undermining such small-scale, community-based enterprises like my own. If southern manufacturers start producing Inuit-inspired amautik, they will put me and other Inuit women out of business and Inuit will lose control over one more element of our culture. The kayak, the anorak, and the parka have already gone down this road. ..."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs