mardi 22 juillet 2014

Cercle de femmes et « blessingway »




Je l’avoue, je redoute toujours un peu les anniversaires, les babyshowers, les baptêmes et les fêtes au calendrier, en général. Non, non, je ne suis pas antisociale, sans le sou ou frustrée. Simplement, l’aspect commercial de ces événements m’énerve et nous éloigne, à mon avis, de l’essence même d’une célébration qui devrait être avant tout humaine.

Imaginez ma joie quand mes amis du Bas-du-Fleuve m’ont organisé un cercle de femmes pour célébrer la Vie qui grandit dans mon ventre.

Un feu de camp. Sans enfants
(à l’exception de quelques enfants allaités)
Sans hommes.
Sans jugements.
Sans cosmétique, ni superflu.

Que l’air salin, le feu, le fleuve et le sable.
Quatre éléments.
Huit femmes.

Soleil couchant.
Un feu de bois de grève fut allumé.
Pénombre.
Des bougies représentants chacun des quatre coins cardinaux prirent place au centre du cercle.
Pleine lune.
La flamme de l’Est, côté où nait le soleil matin après matin, a ouvert la cérémonie.

Nous avons parlé de nos fiertés,
de nos défis,
de nos quotidiens,
de notre féminitude,
de nos accouchements…

Nous avons formulé des vœux pour les femmes enceintes,
ces enfants à naître,
ces naissances qui seront,
une fois de plus, uniques.

En mon nom et au nom de ce petit être, qui se nourrit de mes smooties et de mes émotions, MERCI beaucoup, chères amies, pour cet instant de pur bonheur.

 Cynthia !


Vous aimerez aussi: 
Les déchirures périnéales à l'accouchement, par Cynthia Durand

Quelques jours plus tôt, sur la même berge...

1 commentaire:

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs