samedi 25 octobre 2014

Lettre à mon bébé à naître


Illustration tiré du livre "Ma mère, c'est la plus forte"

Cher bébé,

Je pense beaucoup à toi,
et à te sentir gigoter, toi aussi, tu ne m'oublies pas!

Dans une dizaine de semaines je serai toute à toi : de corps, de coeur et d'esprit pour ta naissance. Prends ton temps, tes organes doivent encore se développer... et tu as déjà tellement à découvrir! Tu aimes le goût de mes smooties du matin? Quand ton frère chante "le pudding à l'Arsenic"? Quand ta soeur s'écrase la tête sur ma bedaine pour te sentir bouger? Tu le reconnais, papa, quand sa grosse main chaude se pose sur toi au coucher?

Je sais, mes journées sont bien occupées. Parfois, je semble t'oublier... mais nous restons connectés l'un à l'autre. Quand je danse avec ton frère et ta soeur, c'est avec toi aussi que je danse. Et quand je leur lit "l'autobus magique" pour une unième fois, c'est pour toi aussi que je m'arrête.

Ici, tout le monde a très hâte de te voir... ils promettent de bien prendre soin de toi et se pratiquent avec leurs poupées. Ta soeur met des couches à son "bébé", lui caresse les cheveux et le transporte dans son porte-bébé. Ton frère veut prendre soin de maman lors de l'accouchement: m'amener un toutou et me faire couler un bain. Ils en savent beaucoup sur la naissance et les bébés; ils seront de merveilleux grands frère et soeur.

Ici à Iqaluit, la saison des aurores boréales a commencé, il fait déjà froid et la neige recouvre la toundra. Mais toi, tu es bien au chaud et tu ne te soucis guerre de nos nuits qui tombent vers 17 heures ou des vents qui me réveillent en pleine nuit. Tu es là, adossé du côté gauche de mon ventre, les fesses en l'air, plein de vie et d'amour. Ma peau étire, mon bassin étire, je sens la fatigue... mais ce ne sont que minuscules inconforts pour pouvoir vivre cette grossesse avec toi.

Dans une dizaine de semaines, tu devras quitter ce petit nid douillet, mais tu ne seras pas seul. C'est toi qui choisira le moment, je te fais confiance. Moi, comme une petite chatte qui se trouve un coin tranquille et sait parfaitement comment donner la vie, j'écouterai mon instinct et je respirerai chaque vague doucement afin de laisser mon corps s'ouvrir. Je serai là pour toi.
Prends ton temps. Et quand tu seras prêt, fais signe, mon bébé. Je t'attends.

Ta maman,
Cynthia

Ce que j'aime de cette image de Ma mère, c'est la plus forte, c'est que,
même si la maman est enceinte jusqu'aux oreilles,
elle est encore rayonnante et sexy. Aujourd'hui, je me sens un peu comme cette maman...
Illustration d'Andréann Larouche www.demilunes.co 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs