mardi 15 septembre 2015

En famille sur la Terre de Baffin (Nunavut)



Sous notre maison, à travers les pilotis d’acier enfoncés dans le pergélisol, les enfants jouent dans leur « treehouse » - nom bien paradoxal pour une cabane d’enfants en cette île sans arbres. / Nous sommes allés à la mer voir les quelques icebergs qui gisent sur la plage à cause d’un été catastrophiquement trop froid. / Sur les berges de la Baie de Frobisher, des tracteurs-mastodontes travaillent au rythme des marées à vider l’immense bateau-cargo qui doit continuer sa route vers d’autres communautés isolées. / Avant d’actionner ma laveuse, je fais un détour dans ma salle des machines pour vérifier la quantité d’eau restante à mon réservoir d’environ 350 gallons. / Au centre des visiteurs, l’ours polaire naturalisé – animal qui a visité notre ville cet été - impressionne les enfants. / La gentille bibliothécaire - native du Nunavut - prend soin de mon bébé pendant que je termine ce billet.

Voilà pourquoi nous sommes venus nous établir dans le Grand Nord : pour permettre aux enfants de voir, goûter et vivre des expériences uniques, pour élargir leurs (et nos) horizons, pour connaître un autre rythme, une autre culture… puis juste pour le plaisir de sortir de chez soi! Certains appellent cela la « pédagogie de l’ailleurs » ou le voyage avec les enfants… Personnellement, ce petit bout de paradis est lentement devenu un lieu de travail, un lieu de loisir et, un petit peu, un autre chez-nous.

À bientôt,

Cynthia !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs