lundi 16 novembre 2015

Quand mon amie allemande fait le détour par Iqaluit


Lorsqu’on habite dans une région coupée du monde où le seul mode d’accès est l’avion, lorsque ces précieux billets d’avion valent 2 200 $ pour l’aller-retour (soit environ un mois de salaire pour quelqu’un qui travaille au salaire minimum), eh bien, on n’a aucune attente quant à recevoir de la visite de la parenté et des amis hors de la ville. Je ne pouvais donc pas passer sous le silence la superbe semaine passée avec mon amie Astrid et Bébée, qui étaient encore sous le décalage horaire du vieux continent à leur arrivée dans la capitale nunavummiut.

Première photo : Les téléphones de l’aéroport d’Iqaluit, lignes directes pour les hôtels et taxis.

Premières impressions : « Il fait même pas froid! Ce n’est pas si dépaysant non plus! »

Première sortie en amautik : Pas sûre! Bébée reste debout, puis s'énerve.

Un tour de ville s’impose. Bord de la mer, visite à la patinoire, cathédrale en forme d'igloo, école Nakasuk, centre touristique… suivi d’un détour à Apex, notre petit faubourg iqalummiut, pour voir les vieux bâtiments de la Compagnie de la Baie d'Hudson (trace des premiers contacts des Inuits avec les Blancs) ainsi que les os de baleine boréale (chassée par la communauté en 2011) au nouveau cimetière.
Dernière photo : Expédition sur la Road To Nowhere, où l'affiche avait disparu!
Dernières impressions : « Bel endroit, mais je ne crois pas que j'y déménagerais. »
Dernière sortie en amautik : Bébée s'y est endormie. « Cynthia, as-tu un patron de ce fameux manteau? »



2 commentaires:

  1. Ah, visiter le Grand Nord, j'en rêve! Les photos que je ferais, oulalalalalalala! C'est si beau!
    Quant à y déménager... oui, c'est autre chose: ta tempête de neige alors que je récoltais encore au potager en septembre, je trouverais ça dur à prendre! (ça me prendrait toute une serre bien équippée!)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire, Vieux Bandit. Il faudrait vous lancer dans la culture hydroponique à l'intérieur!!! Les possibles sont infinis.

      Effacer

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs