mercredi 1 juin 2016

Juin approche. Et la chaleur?

Iqaluit à 23 h, dernier jour de mai. Même à 3 h de la nuit, une lueur éclaire la ville.

Quinze enfants,
dans le fossé,
juste à côté de ma maison,
les mitaines dégoulinantes,
tentent de faire flotter des bateaux artisanaux et quelques brindilles.
La chaleur approche, un peu : la neige fond, lentement.
Quinze enfants jouent dehors à deux pas de chez moi.
Quinze.

Ils sortent d’où, tous ces enfants iqalummiut?
Ma dernière randonnée en ski de l'année, mai 2016
C'est peut-être parce que le Nunavut enregistre le plus haut taux de natalité au Canada (3,3 enfants par femme, contre 1,7 comme moyenne nationale. Statistique Canada, 2009)
ou parce qu'un règlement municipal interdit de clôturer son terrain privé...
les enfants sont partout!
Partout.
Et c'est tant mieux.

L'été est dans l'air.
Je me corrige, pas tout à fait "l'été",
car, sur la mer, la glace résiste encore au temps doux (à la grande joie des amateurs de plein air et de chasse).
Cependant, les enfants,
eux,
ressentent les changements de saison
et les vivent à fond.

Le soir, après le souper et les devoirs, les terrains de jeux sont plus grouillants de vie que jamais. C'est peut-être la faute à la clarté de l'été, qui ne donne jamais envie d'aller se coucher. Ou peut-être que les fesses des écoliers n'en peuvent juste plus d'être clouées aux bancs d'école et que tous attendent avec impatience les vacances. Une seule chose de certaine : les bottes de caoutchouc dans les flaques, les enfants ne sont jamais aussi heureux qu'à la fonte des neiges.

Lequel de ces quinze "morveux" a osé raconter des histoires de Mahahaa (légende inuite) à un de mes enfants et lui faire faire des cauchemars? Devinez c'est qui mon(ma) peureux(se)?

Affiche sur le babillard, à l'épicerie, vraiment amusante... mes enfants l'adorent. Traduction: SVP, ne jetez pas vos mégots de cigarette au sol. Les corbeaux les ramassent pour fumer et nous voudrions qu'ils arrêtent. Alors, ne jetez rien par terre!

 

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs