lundi 7 novembre 2016

Novembre sur la Terre de Baffin


En octobre, il a neigé d'une manière quasi quotidienne, enveloppant la toundra d'une délicate couverte blanche. Cet hiver (parce que la saison froide dure onze mois à Iqaluit), je me suis promis de passer plus de temps dehors, de prendre l'air, de bouger... parce que c'est excellent pour la santé, mais surtout, juste pour le plaisir, pour passer du bon temps avec ma famille, avec les amis, pour savourer la nature et l'air polaire, pour les paysages à couper le souffle de mon pays...
Anirajaqtit! Allons jouer dehors!

Sauf que... ça demande du courage d'habiller trois jeunes enfants en petits bonshommes Michelin, ça demande de la folie de sortir lorsque le thermomètre pointe sous la barre du zéro, ça demande du temps de préparer cette sortie, ça demande… En fait, faire du ski avec de jeunes enfants, c'est un peu utopique...

Je me suis trompée...
Aller faire du ski de fond avec trois enfants (dont un bébé), ce n'est pas demandant – enfin, seulement la première fois, dans sa tête cartésienne d'adulte – parce que, c'est plutôt comme une drogue, ça crée la dépendance. Iqaluit en ski, c'est prendre le temps d'observer autour de soi, de se trouver de nouveau parcours, de faire de nouvelles rencontres… et de célébrer notre petite sortie avec un chocolat chaud.

Victor Hugo avait raison : « L'utopie d'aujourd'hui, c'est la réalité de demain. »

*****


À peine deux minutes après avoir quitté la chaleur de notre maison, bébé ronflait déjà dans le confort de mon amauti


En ski de fond comme en motoneige, chacun connaît les raccourcis pour se faufiler sur le bord de la mer en croisant le moins de cailloux possible. Importante différence avec nos sorties en Bombardier : j'ai fait un pied de nez au poste d'essence!


Nikisuittuq : Type d'inukshuk qui pointe vers l'étoile Polaire, repère fondamental dans la toundra dénudée.

Point de départ pour la « Apex Trail » : Expédition d'environ une heure menant aux bâtiments de la Compagnie de la Baie d'Hudson, trace des premiers Qallunaat à Iqaluit.



 

11 commentaires:

  1. J'adore ... ca inspire du calme et de la quiétude :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Vraiment. C'est pourquoi j'adore le plein air. Merci Marie.

      Effacer
  2. C'est vraiment des jolis photos! On a pas encore de neige mais je compte bien initié les enfants au ski de fond cette année!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Andréann:) Ton club de plein air pour enfants m'inspire ( www.demilunes.co )

      Effacer
  3. Je suis contente de vos plaisirs d'hiver. Moi aussi j'adore le ski de fond... D'ailleurs, c'est moi qui a failli manquer l'avion à cause de bagages sur-dimensionnés, dont vos fameux skis jusqu'à Iqaluit!

    Ta p'tite soeur xxxx

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Hahaha. Heureusement que tu n'as pas manqué l'avion. Tu es formidable! Merci de m'avoir poussée au ski. Avec les enfants, je n'osais pas...
      À bientôt! Xx

      Effacer
  4. Tu vas me faire aimer l'hiver avec des pots comme ça Cynthia!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Hahaha! Je compte bien t'y convertir. Comme on dit : "Il n'y a pas de mauvaise température, juste des gens mal habillés. "

      Effacer
  5. Belle neige que j'adore! Le soleil se pointe durant combien de temps en ce moment?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est terrible! depuis le changement d'heure de samedi dernier, j'allume la lumière au milieu de l'après-midi et il fait complètement noir quand les enfants arrivent de l'école. Je crois qu'on a 6 heures de clarté. Bien qu'on soit au nord du 60e parallèle, on n'est loin d'être là communauté la plus nordique, ce n'est pas si pire. Merci pour votre commentaire cher Anonyme.

      Effacer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Effacer

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs