vendredi 23 mars 2018

Poème de la toundra d'avril






Avril...
C'est l’hiver, un peu.
Le printemps, peut-être
L'upirngaaq, probablement.

Avril...
C’est le froid, parfois.
La neige qui pleure et le vent qui s'obstine.
Le froid chaud, aussi, des interminables journées d'avril.

On dit que tout est blanc...
C’est absolument faux.
Même la neige, n’est pas blanche.
Le soleil, or, aveugle la mer et la neige.
Le ciel, azur, chante "Liberté!" à tue-tête.
Parfois, aussi, un cyan plus timide a mal à la fête.
Une ligne violacée tranche l'horizon,
Elle coupe le souffle.

La neige est loin de la pureté,
meurtrie par le temps qui s'arrache à elle,
La neige reprend son souffle et s'essouffle.

Sur les collines, des roches brunes que la neige ne parvient pas à étouffer
L’herbe, malgré sa jaunisse, ose danser au vent, malgré le temps.
Du lichen turquoise rêve des Galapagos.

Qui a dit que l’Arctique devait être blanc? Le froid froid? L'avril, semblable à ces prédécesseurs?

Cynthia du nord, avril 2018



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

SUIVEZ CE BLOGUE... Environ 1 fois par semaine, j'écris sur le Nord, ma maternité...

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement

"Ma mère, c'est la plus forte", un livre pour déconstruire nos peurs face à l'accouchement
"C'est l'histoire de la naissance de ma petite soeur" Mat - fils de l'auteure

Nombre de visiteurs